Article

DE L’ART D’ETRE UN SYNDIC COPROPRIETE

Publié le 09/05/2020
Catégorie :Syndic

Un bon syndic de copropriété n’est pas seulement un chef d’orchestre, c’est aussi un habile compositeur. Il doit composer des accords, parfois majeurs, avec des copropriétaires aux intérêts divergents et aux attentes plurielles. Dans le lieu unique où tout se décide l’Assemblée Générale des copropriétaires, il est au côté du Président du conseil Syndical de l’immeuble pour animer, étayer et éclairer les copropriétaires dans le vote des résolutions.

L’art d’être un bon syndic, c’est de s’assurer que les décisions seront exécutées dans les délais impartis et dans le respect des règles fixées par la loi du 10 juillet 1965 sur la copropriété. A lui seul, Il représente, il incarne, il engage le syndicat de copropriété, dans les résolutions prises par les copropriétaires ou les membres du Conseil Syndical en cas de délégation. Ce pouvoir lui est reconnu par la seule confiance que lui accordent les copropriétaires à l’occasion du renouvellement du contrat de syndic réglementé par la loi Hoguet du 2 juillet 1970 sur l’exercice des professions immobilières.

Parce que ce contrat depuis la loi ALUR du 24 mars 2014 pour l’accès au logement et un urbanisme rénové est devenu un contrat type et tend à un alignement des grilles tarifaires en matière d’honoraires, seules les compétences et les qualités humaines, alliées à une solide expérience seront déterminantes pour la bonne gestion de la copropriété. Un bon gestionnaire de copropriété est forcément un homme ou une femme de terrain, qui visite périodiquement les immeubles, qui en connaît chaque recoin, qui maîtrise l’historique des interventions, synthétisé dans le carnet d’entretien de la copropriété.

Responsable devant les copropriétaires de la bonne tenue des comptes, il veille à la maîtrise des budgets votés, des impayés d’appel de charges et reste juste dans le calcul de ses honoraires. Grâce à l’extranet, les documents comptables (relevés bancaires, grand livre, factures, appels et décomptes de charges) sont aujourd’hui facilement accessibles, ce qui suppose une rigueur dans la tenue des comptes du Syndicat des copropriétaires.

Evidemment pédagogue et réactif, il est proche de ses clients, pour mieux appréhender leurs attentes, résoudre efficacement les contentieux et régler les conflits. Il accueille et partage son savoir avec les nouveaux copropriétaires, pour les intéresser et les faire participer à la vie de l’immeuble. Comptable, juriste, technicien, psychologue, on lui demande tout et pourtant sa mission se résume à 3 actions : Organiser – Exécuter - Contrôler Vous pensez que ce syndic de copropriété n’existe pas ? nous sommes prêts à vous faire changer d’avis.